Parlons prostitution

 

La consultation sociale propose un accueil, une écoute et un accompagnement aux femmes qui désirent changer d'activité après une période de prostitution.

 

Chaque femme à ses parcours de vie et professionnel spécifiques. Les motivations et mécanismes de changement seront toujours particuliers et personnels. Sans jugement sur l'activité de prostitution, nous ouvrirons sur le futur, les formations et projets professionnels possibles.

 

Que dit la loi ?

 

En Suisse, la prostitution est une activité légale. Le canton de Genève  s'est doté, en 2010 d'une loi sur la prostitution qui va dans ce sens : reconnaître la prostitution comme une activité légale mais soumise à un certain nombre d'obligations. Comme toute autre personne exercant une activité lucrative indépendante, les personnes prostituées s'acquittent de leurs impôts et cotisent aux assurances sociales (AVS).

 

La prostitution, un travail

 

Plusieurs raisons peuvent amener une personne à l'exercice de la prostitution : besoin de gagner sa vie, impossibilité de trouver un autre travail, désir de gagner beaucoup d'argent, coulissement d'un travail de service au bar à la prostitution.

 

De même le parcours dans la prostitution est pour chaque personne différent. Certaines vivront positivement ce métier, d'autres tenteront de gagner le maximum d'argent possible pour faire vivre leur famille, suivre des études ou encore pouvoir se payer des biens de consommation onéreux. Pour d'autres, la prostitution constituera un véritable métier, avec des horaires, des contrats.

 

L'activité de prostitution est en beaucoup de points semblable à tout autre parcours professionnel, il est cependant particulier au regard de certains champs tels que le rapport à l'intimité de la personne (bien sauvegardée ou complètement spoliée), le rapport à un monde, un milieu de la nuit, du secret autour de l'activité.

 

Les appelations pour nommer cette activité sont diversifiées : salons, cabaret, prostitution de rue, messagerie, escorting.

 

L'accompagnement social à Genève

 

Les questions et problèmes liés à l'activité ou à la période d'activité sont portées, au niveau de l'accompagnement social, par l'association Aspasie

 

Les questions et problèmes liés au changement d'activité programmées ou vécues par les femmes prostitutées sont prise en compte par SOS Femmes.